Le président de la FIEEC, Laurent Tardif, a souhaité apporter un éclairage industriel aux débats autour de la technologie 5G à l’occasion d’une tribune publiée dans l’Opinion.

« Le déploiement des réseaux très haut débit est une condition sine qua non de l’essor de l’économie numérique » explique-t-il.

Il y indique en quoi la 5G représente un véritable outil de performance au service de la modernisation de l’appareil productif et une rupture dans l’approche des fonctionnalités permises par les réseaux mobiles. Et de préciser « elle représente tout un écosystème qui constituera le système nerveux de l’industrie et des services en France pour les 15 prochaines années ».

Ce haut niveau de performance des réseaux permettra à de nouveaux usages d’émerger dans l’industrie (optimisation des opérations de production, maintenance prédictive, réalité augmentée, amélioration de la chaine logistique..) et servira de nombreux secteurs innovants (e-santé, télémédecine, nouvelles mobilités, villes intelligentes..).

A l’heure où le numérique est au cœur de la relance économique avec des infrastructures « clés » pour la transformation de notre société, le déploiement de la technologie 5G « garantit la compétitivité de nos entreprises, en évitant le risque d’un décrochage technologique » poursuit-il.

Retrouverez l’intégralité de la Tribune en cliquant ici