A l’occasion d’un webinaire du 17 mai 2022, Objectif Fibre lance son application « FttH Mode d’emploi », sa version 2.0 des Guides des Bonnes Pratiques professionnelles.

 

Cette application mettra à la disposition des équipes de déploiement des réseaux optiques les règles de l’art à respecter pour des déploiements de qualité des réseaux FttH dans les immeubles neufs ou rénovés, résidentiels ou mixtes. 

 

Cet outil comprend les guides déja existants et sera enrichie avec les guides à venir, offrant ainsi à l’ensemble de la filière une bibliothèque numérique des règles de bonne conduite à suivre sur les différents segments des réseaux FttH. 

 

Téléchargez dès à présent l’application.


Retrouvez le communiqué de presse dans son intégralité en cliquant ici


La plateforme Objectif Fibre regroupe les acteurs de la filière optique (FFIE, FFT, FIEEC, Infranum, SERCE) pour assurer le déploiement et la maintenance du réseau fibre optique en France.

Pour ce 7e numéro, le Magazine ELECTROTECH a mis à l’honneur la plateforme de propositions portée par la FIEEC pour appeler les candidat(e)s à la Présidence de la République à investir dans les infrastructures électrotechnologiques permettant d’accélérer les transitions énergétiques et numériques.

Vous y découvrirez également un entretien exclusif avec Philippe Varin, ancien Président de France Industrie, sur la sécurisation de l’approvisionnement de l’industrie en matières premières minérales.

Ainsi qu’une interview de Hubert Mongon, Délégué général de l’Union des Industries et Métiers de la Métallurgie, pour présenter le nouveau dispositif conventionnel ainsi que les principaux enjeux et perspectives de ce chantier aussi titanesque que déterminant pour l’avenir de l’industrie.

Et comme toujours, de nombreux articles sur l’actualité de nos industries, de nos syndicats adhérents et partenaires.

Excellente lecture !

Pour consulter le magazine cliquez-ici.

Dans un contexte très concurrentiel et une chaine de valeur industrielle extrêmement dense, la Fédération des Industries Electriques, Electroniques et de Communication a conduit une étude visant à valoriser et définir le meilleur positionnement de la filière électronique française au regard des besoins des donneurs d’ordres de la filière électrique.

Pour rappel, les fabricants de composants électroniques et les sous-traitants électroniques français (EMS) définissent, implantent et commercialisent auprès des donneurs d’ordres des filières de l’électricité une offre large de solutions en composants, capteurs, cartes et systèmes électroniques, en direct ou via la distribution.

Cette étude s’est appuyée sur de nombreuses ressources dont le recueil d’analyses d’experts, représentant la chaine de valeur présente sur le territoire français (fabricants de composants électroniques, sous-traitants, distributeurs et donneurs d’ordres de la filière électrique) pour faire émerger les principaux enjeux pour l’avenir de la filière ainsi que de nombreuses recommandations.

Elle a également conduit à la réalisation d’une cartographie qui permettra aux donneurs d’ordre de la filière électrique et plus largement des autres filières aval d’accéder rapidement et simplement à l’offre électronique française représentée par la profession. Elle sera un instrument majeur pour faciliter le développement de partenariats entre les acteurs industriels sur notre territoire.

La cartographie interactive est consultable sous ce lien.

Retrouvez également le rapport complet ainsi que le document de synthèse regroupant les principaux enseignements.

A l’occasion du débat présidentiel, la FIEEC publie sa plateforme de propositions au nom des filières électrique, électronique et de communication qu’elle représente. Les industries électro-technologiques sont des acteurs de premier plan de la relance. Elles garantissent l’autonomie technologique et numérique de la France et sont au cœur de l’innovation et de la réindustrialisation de nos territoires.

Situées en amont de l’ensemble des chaines de valeur industrielles, ces infrastructures et composants électro-technologiques irriguent l’ensemble de l’économie auprès de nombreux marchés de destination : bâtiment, automobile, e-santé, aéronautique, industrie du futur, biens de consommation, électronique, infrastructures numériques, smart grids…

Nos industries ont par ailleurs démontré leur capacité à apporter des solutions concrètes aux défis sociétaux et environnementaux, comme en attestent les révolutions récentes liées au télétravail ou la télémédecine. Plus que jamais, il nous appartient de réaffirmer la place de l’industrie française dans le monde : stratégiquement indépendante et fortement exportatrice, pourvoyeuse d’emplois, innovante, clef de voûte de la transition numérique et énergétique de notre pays.

Les propositions de la FIEEC s’articulent autour de 4 axes prioritaires :

1. Partir à la reconquête de notre souveraineté économique

La FIEEC propose de doter la France des outils nécessaires au renforcement de son autonomie stratégique et de garantir des règles commerciales internationales équitables pour les entreprises européennes.

2. Investir dans les infrastructures énergétiques et numériques 

Afin d’atteindre les objectifs européens de neutralité carbone en 2050 et d’accompagner la transition numérique, la FIEEC appelle à un déploiement accéléré des infrastructures nécessaires au travers notamment d’un grand plan d’investissement.

3. Soutenir l’innovation des filières stratégiques 

Sans innovation, il est vain de concevoir une réindustrialisation d’ampleur et durable de notre pays. Outre la nécessité de garantir des plans de formation ambitieux pour les filières électro-technologiques afin de conserver nos savoir-faire, la FIEEC demande la poursuite des dispositifs de soutien à l’innovation et notamment le financement de la R&D via le crédit impôt recherche.

4. Adapter les bâtiments aux révolutions sociétale, énergétique et numérique 

La rénovation des bâtiments ne pourra pas se limiter à la seule dimension énergétique, essentielle au demeurant, et doit intégrer les 3 révolutions sociétales en cours : le vieillissement de la population et le maintien à domicile, la transition énergétique et l’efficience des infrastructures numériques, pour permettre la télémédecine ou la pérennisation du télétravail.

Pour Laurent Tardif, président de la FIEEC : « Le rendez-vous démocratique de l’élection présidentielle est l’occasion d’un diagnostic et d’une réflexion sur l’avenir de notre société et de notre économie. Il doit nous permettre de débattre des meilleures solutions à apporter aux nouveaux défis , avec des acteurs stratégiques comme nos industries électro-technologiques qui sont les architectes de l’infrastructure primaire indispensable au développement de l’industrie française. »

Consultez le Livre Blanc Présidentielle 2022 de la FIEEC

Téléchargez le communiqué de presse

Dans le contexte de crise sanitaire qui a mis l’ensemble du pays à rude épreuve, une mission d’information sur la résilience nationale a été engagée le 30 juin 2021 à l’Assemblée nationale sur les moyens d’anticiper et de s’armer face à de nouvelles menaces.  Et ce à tous les niveaux de l’organisation – sur le plan de l’ingénierie, de la logistique et des moyens mobilisés – avec l’éclairage des acteurs du territoire, soignants, entrepreneurs, industriels, force de l’ordre et associations.

Cette mission s’attache à analyser les principaux risques qui pèsent sur le pays – parmi lesquels les ruptures d’approvisionnements en énergie, le risque cyber, biologique et sanitaire ou encore les risques naturels et technologiques.. – et à évaluer la capacité des institutions, de la société mais également de l’économie et des citoyens à y faire face.

Le 15 septembre dernier, le président de la FIEEC M. Laurent TARDIF est donc intervenu pour rappeler le soutien sans faille des industries électro-technologiques pour permettre à notre pays d’être plus résilient face à une crise. D’abord, en anticipant les risques et en investissant pour être prêt le jour venu. Ensuite en maintenant les capacités de production actives et proches du territoire national, autant que possible. En soutenant en permanence l’innovation, notamment sous l’impulsion de la commande publique dans le cadre de la passation des marchés. Et enfin en misant sur la capacité de maintenance, en termes de qualité constante des équipements, de sécurité mais également de formation des professionnels. L’occasion également de rappeler combien les entreprises de l’électro-technologie s’engagent dans des objectifs de décarbonation ambitieux.

Pour visionner l’intervention de la FIEEC, accédez au replay de la table ronde (03 :20 :32’)

 

La FIEEC a le plaisir de vous convier à sa 2e Rencontre de l’Innovation Technologique sur le thème « Civil – Militaire : Innovations croisées » en présence de grands témoins qui partageront en exclusivité leur vision et leur expérience autour des tendances technologiques de leur secteur :

Le Jeudi 23 septembre
de 18h à 19h30
En format 100% digital

Je m’inscris


Avec l’intervention de :

Christophe GAQUIERE
MC2 Technologies
Co-fondateur – Professeur à l’Université de Lille
Hyperfréquences – Détection et Brouillage – Enjeux de sécurité

Stéphane JANICHEWSKI
ATOS
Vice-Président du Groupe
Responsable des enjeux de Défense
Digital & Techniques de l’Innovation

Et l’aimable participation de :

Alexandre BURST, Responsable Innovation du GICAT
Laurent de JERPHANION, Directeur marketing d’ATOS

Ce webinaire sera introduit et animé par Benoit LAVIGNE, Délégué général de la FIEEC

Pour la première année, le CSF Industrie électronique et ses organisations professionnelles membres (ACSIEL, Embedded France, FIEEC, SNESE, SPDEI) ont partagé un Espace commun situé au centre du Village de l’Electronique du salon Global Industrie à Eurexpo Lyon du 6 au 9 septembre.

Le CSF Electronique était ainsi représenté lors de la réunion plénière du Conseil National de l’Industrie qui s’est tenue le 6 septembre en inauguration du Salon et qui a été clôturée par le Premier ministre

Cette mobilisation sur le plus grand salon industrie français a permis d’offrir aux membres de la filière un Espace de networking et de mise en partenariat avec les filières aval et les acteurs institutionnels.

8 événements ont fait vivre l’Espace de la filière durant ces 4 jours.

A l’honneur, le partenariat avec les Pouvoirs publics marqué par la venue du Directeur de Cabinet et du Conseiller électronique de Madame la Ministre Agnès PANNIER-RUNACHER, les présentations de BPI France, Business France et CCI France International, de l’EDEC Electronique, de l’étude sur les circuits imprimés, d’IPC, de l’étude sur la valeur ajoutée de l’offre électronique française pour la filière électrique ou encore la remise du concours de brasure.

Cette première édition HORIZONS HYDROGENE qui se tiendra au Centre de conférences Pullman Paris Bercy, dont la FIEEC est partenaire, se positionne comme le congrès premium sur le marché de l’Hydrogène en France. Avec 48h d’interventions, il s’agit d’une véritable opportunité de s’informer, débattre, faire une veille complète sur les dernières innovations et projets en cours sur ce marché en pleine ébullition.


L’Hydrogène en France – un potentiel en développement
Il devient évident que les énergies renouvelables vont prendre de l’ampleur et que le déploiement d’un modèle énergétique décentralisé est en cours pour répondre à l’objectif national, européen et même international de décarbonation. L’hydrogène suscite de plus en plus d’intérêt, et face à l’impact croissant de ce marché, il est essentiel pour les décideurs d’entreprise d’en comprendre la richesse et le potentiel de développement.


Le nouveau temps fort des professionnels de l’hydrogène
Le Congrès a vocation à devenir un véritable lieu d’échanges et d’expertise entre industriels, experts-chercheurs, porteurs de projets, investisseurs publics et privés, consultants, institutionnels, utilities et énergéticiens, pour avoir un panorama complet des perspectives de ce marché en pleine structuration.

500 professionnels sont attendus pour suivre les débats du congrès. Plus d’une centaine de speakers de haut niveau et d’expertise représentant les principaux acteurs du marché et de l’énergie seront présents à notre tribune ainsi que sur nos 3 scènes en salles thématiques.

Sachez enfin que les entreprises adhérentes aux syndicats de la FIEEC peuvent bénéficier de tarifs préférentiels (remise sur les FULL PASS Conférence et les Pass Horizons). N’hésitez pas à vous rapprocher de notre service communication pour en bénéficier : communication@fieec.fr.

 

Pour en savoir plus : https://horizons-hydrogene.com/

Cette 5e édition de l’EnerJ-meeting, dont la FIEEC est cette année encore partenaire, s’inscrit au cœur de l’actualité et des enjeux de transition énergétique et environnementale. Sous le haut patronage du Président de la République, cette journée unique permettra d’échanger – le 7 septembre 2021 au Palais Brongniart à Paris – sur les nouveaux challenges du « Bâtiment 2050 » au service d’un bâtiment sobre, sain et bas carbone.

Plus de 2000 acteurs et décideurs clés du bâtiment (donneurs d’ordre, instances publiques, prescripteurs dans la maîtrise d’ouvrage et la maîtrise d’œuvre, industriels référents, start-up…) participeront à cette rencontre avec un programme de conférences, networking, exposition des innovations et rendez-vous d’affaires, dans le strict respect des règles sanitaires. Le format de cette année sera quant à lui hybride avec des services digitaux à haute valeur ajoutée : conférences en VOD à J+1 dans un espace dédié, streaming live, mises en relation business évoluées, application interactive de nouvelle génération, catalogue interactif, etc.

Des personnalités de renom et conférenciers référents ont par ailleurs confirmé leurs interventions en plénière, autour de deux séries de conférences : sur la Construction & la Rénovation pour un objectif « neutralité carbone 2050 ».

Sachez enfin que les entreprises adhérentes aux syndicats de la FIEEC peuvent bénéficier de tarifs préférentiels. N’hésitez pas à vous rapprocher de notre service communication pour en bénéficier : communication@fieec.fr.

Retrouvez le programme détaillé des plénières par ici.

Pour en savoir plus : enerj-meeting.com

La Fédération des Industries Electroniques, Electroniques et de Communication (FIEEC) a appris avec beaucoup d’émotion la disparition de François MAUDUIT, Président d’honneur de la FIEEC.

Son Président, Laurent TARDIF, souhaite rendre honneur à son prédécesseur qui assura la présidence de la Fédération de 1999 à 2003.

Diplômé de l’Ecole des Hautes Études Commerciales (HEC) et du CPA, il est entré en 1965 dans le groupe Philips pour y occuper de nombreuses fonctions. En 1981, il devint Directeur Général de Radiola et, en 1986, Directeur Général de Philips IC. De 1988 à 1990, il a ensuite été Président Directeur Général de la société Whirlpool France avant d’être nommé Directeur général de Philips Electronique grand public. En 1991, il devient Président Directeur Général de Philips Electronique grand public, de la Compagnie Française Philips d’abord puis de Philips France (en 1999).

François Mauduit était également Officier de la Légion d’honneur.

« Nous souhaitons rendre hommage à un grand capitaine d’industrie qui s’est engagé toute sa vie au service de la filière, avec force et détermination » indique Laurent TARDIF.

L’ensemble du Conseil d’administration de la FIEEC adresse ses très sincères condoléances à sa famille et à ses proches.