L’Electronique de puissance,
un enjeu stratégique pour la filière française

 

Le 15 juin dernier, experts et industriels se sont réunis autour de la 1e édition des « Rencontres de l’Innovation Technologique » organisée par la FIEEC. Conçues comme un cycle de rencontres autour de l’innovation technologique réunissant à chaque fois 2 grands témoins, il s’agit de partager les visions et expériences en favorisant les transferts d’innovation d’un marché à un autre autour de nouveaux produits ou process.

Cette 1e rencontre qui a rencontré un franc succès a permis de souligner le rôle fondamental de l’électronique de puissance dans les véhicules notamment. Rémi Bastien, vice-président de Renault qui intervenait comme Directeur du Programme PFA y a exposé, de façon claire et documentée, toute l’importance de cette Plateforme Automobile et les enjeux auxquels elle est soumise. Grâce à cette instance, la France s’est inscrite dans un challenge d’Excellence où tout doit être mis en œuvre pour réussir.

L’un des enjeux majeurs est la révolution des « WIDE BAND GAP » où les semi-conducteurs de nouvelle génération au Carbure de Silicium – les Sic, ou au Nitrure de Gallium – les GaN, vont bousculer les solutions Silicium. Toute la chaîne va être concernée, fabricants de semi-conducteurs, de circuits imprimés, intégrateurs. Un maitre mot : rendement optimum pour des produits décarbonés, au coût le meilleur. Les fabricants de semi-conducteurs sont donc impliqués avec au premier rang, notamment STMicroelectronics qui est l’un des leaders mondiaux.

Thierry Tingaud, vice-président Exécutif de ST, a quant à lui dressé un bilan des activités du groupe et de son engagement dans la Recherche et l’Innovation. Avec un focus tout particulier sur l’automobile, où STMicroelectronics intervient non seulement sur l’Electronique de Puissance mais aussi dans les ADAS (Advanced driver-assistance systems).

L’idée forte à retenir « Ça se passe maintenant, l’urgence est extrême et la coopération entre les acteurs, privés mais aussi publics, est fondamentale ! »

Comme l’a fait ressortir Benoit Lavigne, délégué général de la FIEEC, il s’agit d’un « challenge magnifique pour la filière française qui a de nombreux atouts pour réussir, et se doit d’être au rendez-vous de ce défi ». Coopérer pour le meilleur et la réussite de tous, il en va de la pérennité de ce secteur essentiel de notre économie !

Retrouvez la présentation de Rémi Bastien, Directeur du programme Electronique de puissance – PFA

Retrouvez la présentation de Thierry Tingaud, Vice-président Exécutif de STMicroelectronics

Cette 5e édition de l’EnerJ-meeting, dont la FIEEC est cette année encore partenaire, s’inscrit au cœur de l’actualité et des enjeux de transition énergétique et environnementale. Sous le haut patronage du Président de la République, cette journée unique permettra d’échanger – le 7 septembre 2021 au Palais Brongniart à Paris – sur les nouveaux challenges du « Bâtiment 2050 » au service d’un bâtiment sobre, sain et bas carbone.

Plus de 2000 acteurs et décideurs clés du bâtiment (donneurs d’ordre, instances publiques, prescripteurs dans la maîtrise d’ouvrage et la maîtrise d’œuvre, industriels référents, start-up…) participeront à cette rencontre avec un programme de conférences, networking, exposition des innovations et rendez-vous d’affaires, dans le strict respect des règles sanitaires. Le format de cette année sera quant à lui hybride avec des services digitaux à haute valeur ajoutée : conférences en VOD à J+1 dans un espace dédié, streaming live, mises en relation business évoluées, application interactive de nouvelle génération, catalogue interactif, etc.

Des personnalités de renom et conférenciers référents ont par ailleurs confirmé leurs interventions en plénière, autour de deux séries de conférences : sur la Construction & la Rénovation pour un objectif « neutralité carbone 2050 ».

Sachez enfin que les entreprises adhérentes aux syndicats de la FIEEC peuvent bénéficier de tarifs préférentiels. N’hésitez pas à vous rapprocher de notre service communication pour en bénéficier : communication@fieec.fr.

Retrouvez le programme détaillé des plénières par ici.

Pour en savoir plus : enerj-meeting.com

Face au contexte de reprise de l’économie mondiale et de la demande dont la FIEEC ne peut que se réjouir, de nombreux industriels de notre secteur sont confrontés à un allongement inédit des délais d’approvisionnement ainsi qu’à une hausse significative des prix des matières premières. Faisant désormais peser de nouveaux risques de discontinuité industrielle qui, alimentés par la croissance tendancielle du secteur, pourrait s’inscrire sur un temps long. Avec in fine d’importants impacts économiques sur la filière toute entière.

Concrètement, des problèmes de disponibilité se font jour pour les résines et polymères, les emballages (dont le plastique), les métaux comme le cuivre ou l’aluminium mais également les composants électroniques qui répondent à de nombreux standards de l’industrie, pour des marchés de destination variés. Or, les hausses de coûts ne sont que très partiellement ou progressivement intégrées dans les mécanismes de révisions des prix, faisant porter un poids grandissant sur les entreprises intermédiaires de la chaine de valeur. Avec de surcroit, de profondes difficultés logistiques : augmentation des délais voire annulation de commandes et hausse des coûts de transport, en particulier du fret maritime, à la fois en importation et en exportation.

Ces circonstances pèsent fortement sur les chaines logistiques de nos entreprises, et complexifient le maintien de conditions opérationnelles satisfaisantes au sein des unités de production. Si cette reprise est en soit une excellente nouvelle, elle s’est par ailleurs doublée de diverses difficultés comme par exemple le grand froid au Texas qui a contraint des entreprises de pétrochimie à arrêter leur chaine de production, provoquant des tensions supplémentaires sur l’approvisionnement en plastique.

Face à cette période délicate, la FIEEC en appelle à la solidarité entre les entreprises d’une même filière d’abord, comme condition essentielle de résilience, mais également entre les fournisseurs et leurs clients pour faire face collectivement à cette forte incertitude économique. Dans ce cadre, nous encourageons les entreprises à entamer un dialogue constructif afin de trouver des solutions mutuellement acceptables en s’appuyant sur les outils juridiques à leur disposition et en adaptant (ou renégociant si nécessaire) les clauses de leurs contrats afin de ne plus être démunis face à des situations inhabituelles : force majeure, imprévision, clause de sauvegarde, résiliation sans faute, report des délais, clause d’indexation des prix etc.

En cas de situation complexe avec un client ou un fournisseur, le Médiateur des entreprises peut être une solution pour renouer le dialogue et trouver une issue amiable à une situation conflictuelle. Il est à disposition des chefs d’entreprise pour répondre aux questions concernant le comportement à adopter avec les partenaires commerciaux et les aider à trouver des solutions à tout type de différends qu’ils peuvent rencontrer avec une autre entreprise ou administration : https://www.economie.gouv.fr/mediateur-des-entreprises. Par ailleurs, en matière de commande publique, l’Etat a expressément demandé aux acheteurs publics de veiller autant que possible à « ne pas appliquer de pénalités lorsque les retards de livraison ou d’exécution sont liés aux envolées des prix des matières premières ou de pénuries d’approvisionnement des entreprises » et à « accorder des reports de délais » voire d’envisager d’« autres mesures d’exécution» au cas par cas. Dans le secteur du bâtiment et des travaux publics une médiation de filière est mise en place entre les différents acteurs du secteur, du producteur jusqu’au client final en passant par les transformateurs et les distributeurs.

Le service juridique de la FIEEC se tient à la disposition de ses adhérents pour les éclairer sur toutes les subtilités du droit des affaires.

 

La FIEEC a le plaisir de vous convier à la 1e « Rencontre de l’Innovation Technologique » qui s’inscrit dans un Cycle 2021/2022 d’échanges réguliers ! Chaque mois, 2 grands témoins partageront en exclusivité leur vision et leur expérience autour des tendances technologiques de leur secteur.

Pour cette 1e édition dédiée à « l’Electronique de puissance, facteur clé du véhicule de demain », nous reviendrons sur les défis attachés à ces innovations de rupture avec notamment les semi-conducteurs WID BAND GAP (Nitrure de Gallium GaN – Carbure de Silicium SiC) et l’opportunité que cela représente pour de nombreuses applications.

 

Le Mardi 15 juin
de 18h à 19h30
En format 100% digital

Je m’inscris

 


Ce webinaire sera introduit et animé par Benoit LAVIGNE, délégué général de la FIEEC. Avec l’intervention de :

 

Rémi BASTIEN,
Vice-président Innovation de Renault
Directeur du programme Electronique de puissance – PFA

 

Thierry TINGAUD,
Vice-Président Exécutif de STMicroelectronics,
Président du CSF Electronique

 

Dans le cadre du Plan de Relance, qui est un véritable accélérateur de croissance pour les entreprises, les aides proposées sont multiples et manquent parfois de lisibilité. Pour répondre aux difficultés remontées dans la prise de connaissance et l’utilisation de ces aides, la FIEEC a conclu un partenariat avec la société ABF Décisions, spécialiste du conseil en financements publics, pour élargir son offre de services au bénéfice de ses membres adhérents et de leurs entreprises.

Concrètement, de quoi s’agit-il ? D’une veille ciblée puis d’un accompagnement individuel pour ceux qui le souhaitent, en allant d’un pré-audit des projets en passant par l’identification/la sélection des aides jusqu’au montage des dossiers et à l’instruction de la demande. Autrement dit, un accès facilité et optimisé aux aides publiques depuis l’échelon territorial jusqu’au niveau national et européen à travers l’accompagnement privilégié d’un expert du réseau de la FIEEC.

Les bénéfices sont nombreux :

  • gain de temps,
  • optimisation des effets de levier,
  • sécurisation des aides publiques et effets structurant sur les projets,
  • tarification préférentielle négociée.

Dans ce cadre, le webinaire du 18 mai dernier organisé par la FIEEC avec la participation d’ABF Décisions a rencontré un franc succès auprès de plus d’une soixantaine d’industriels de notre filière. Il a permis de faire un 1e tour d’horizon sur les plans de relance au niveau national et régional, les fonds européens 2021-2027, les règles et les dotations et de proposer des entretiens individuels à l’issue de la session d’échanges pour qualifier l’éligibilité des projets d’entreprises aux aides publiques.

Votre contact privilégié chez ABF Décisions : Marine LABBE – Experte en ingénierie de financements publics – 06 42 76 00 95 – mlabbe@abfdecisions.fr

Retrouvez également la présentation du partenariat FIEEC/ABF Décisions.

 

La Fédération des Industries Electroniques, Electroniques et de Communication (FIEEC) a appris avec beaucoup d’émotion la disparition de François MAUDUIT, Président d’honneur de la FIEEC.

Son Président, Laurent TARDIF, souhaite rendre honneur à son prédécesseur qui assura la présidence de la Fédération de 1999 à 2003.

Diplômé de l’Ecole des Hautes Études Commerciales (HEC) et du CPA, il est entré en 1965 dans le groupe Philips pour y occuper de nombreuses fonctions. En 1981, il devint Directeur Général de Radiola et, en 1986, Directeur Général de Philips IC. De 1988 à 1990, il a ensuite été Président Directeur Général de la société Whirlpool France avant d’être nommé Directeur général de Philips Electronique grand public. En 1991, il devient Président Directeur Général de Philips Electronique grand public, de la Compagnie Française Philips d’abord puis de Philips France (en 1999).

François Mauduit était également Officier de la Légion d’honneur.

« Nous souhaitons rendre hommage à un grand capitaine d’industrie qui s’est engagé toute sa vie au service de la filière, avec force et détermination » indique Laurent TARDIF.

L’ensemble du Conseil d’administration de la FIEEC adresse ses très sincères condoléances à sa famille et à ses proches.

La crise sanitaire que nous traversons bouleverse nos usages quotidiens et agit comme un accélérateur de tendances dans les entreprises. Elle nous rappelle que les transitions numériques et énergétiques impactent l’ensemble des secteurs d’activités et ce, au niveau mondial.

Face à cela, le tryptique que représente les industries électriques, électroniques et de communication tient une place essentielle dans les réponses à apporter aux défis et besoins de notre société. En fournissant des services innovants et à forte valeur ajoutée, les acteurs des électro-technologies apportent des solutions inédites en termes de santé, de digitalisation, de sécurité ou encore de gestion de l’énergie.

Pour demeurer créative et répondre dans la durée aux attentes de ses clients, l’entreprise doit se doter de collaborateurs qualifiés mais également encourager davantage de mixité au service de sa performance.

Promouvoir la place des femmes, c’est donc un enjeu de société mais également un impératif économique et de compétitivité pour les organisations qui ont besoin de l’ensemble des talents pour continuer à innover. Et rester dans la course.

En cette Journée internationale des droits des femmes, la FIEEC souhaite rendre hommage à toutes celles qui œuvrent dans l’industrie, les technologies, l’ingénierie et les sciences et qui sont, chacune à leur manière, partie prenante de la grande chaine du progrès !

A l’occasion de la réunion du Comité Stratégique de Filière (CSF) Industries Electroniques le 4 mars 2021, présidée par Agnès PANNIER-RUNACHER, Ministre Déléguée chargé de l’Industrie, et de la signature de l’avenant au contrat stratégique, la filière électronique s’est dotée de nouvelles ambitions pour valoriser l’excellence et le rayonnement de ses industries, en réponses aux enjeux numériques et environnementaux de l’industrie du futur.

Le Comité Stratégique a dressé un bilan très positif des actions mises en œuvre autour des 6 axes prioritaires du contrat de filière signé en mars 2019, témoignant de la vitalité et du rôle essentiel de la filière électronique dans toutes ses composantes (fabricants, sous-traitants et distributeurs) dans un contexte de crise sanitaire et de concurrence internationale accrue. L’actualité récente a mis en évidence le haut degré d’interdépendance de la chaine de valeur électronique mondiale, et la nécessité d’engager de nouvelles actions pour répondre aux enjeux prioritaires du plan France Relance.

Dans ce cadre, le CSF Electronique s’est engagé aux côtés des pouvoirs publics sur de nouveaux axes structurants autour de la contribution à la transition environnementale, la souveraineté et la résilience. De nombreux livrables sont attendus comme la stratégie d’accélération électronique 2021-2025 et du nouvel IPCEI sur la Nanoelectronique, les coopérations avec les filières aval notamment automobile (électronique de puissance) ou aéronautique ou encore la stratégie d’accélération « Intelligence Artificielle distribuée » 2021-2025.

Comme le souligne Thierry TINGAUD, Président du CSF Industries électroniques et Vice-président de la FIEEC : « Avec ces nouvelles ambitions, la filière poursuit résolument sa mobilisation en faveur de l’industrie électronique française et maximise son rôle majeur pour l’industrie et l’économie toute entière ».

La ministre a par ailleurs profité de cette occasion pour annoncer une nouvelle vague de lauréats de l’appel à projets Résilience dont 22 nouveaux projets portés par des entreprises de l’Electronique, avec un soutien de l’Etat à hauteur de 23 M d’euros.

Télécharger le communiqué de presse du 4 mars 2021

Compte tenu des « secousses » que subit le commerce international avec les aléas des guerres commerciales, du Brexit et de la pandémie mondiale, les entreprises sont plus que jamais amenées à repenser les relations avec leurs partenaires étrangers.

Avec 29% de leur chiffre d’affaires réalisé à l’international, les entreprises des secteurs électrique, électronique, et de communication regroupées au sein de la FIEEC – et des 28 organisations professionnelles qu’elle rassemble – doivent s’adapter à ce nouvel environnement international, en particulier les PME-ETI.

Pour les aider à conquérir de nouveaux marchés, la FIEEC a réalisé son premier « Guide de l’International » qui rassemble l’essentiel des informations douanières et commerciales utiles. Organisé sous forme de fiches thématiques, il est désormais à votre disposition et largement diffusable auprès de vos publics qui ont besoin de repères clairs pour lancer ou poursuivre leurs activités à l’international.

Une webconférence de lancement s’est tenue le 15 octobre dernier pour accompagner sa sortie en présence de Laurent TARDIF, Président de la FIEEC, de Bertrand RAGER, Président de la Commission internationale de la FIEEC et de Sébastien JEAN, Directeur du Centre d’Etudes Prospectives et d’Information Internationales (CEPII).

Consultez la version interactive du guide.

Téléchargez le guide en version pdf.

Comme chaque année, la FIEEC est partenaire du CES Unveiled Paris. L’ambition est claire : démontrer la puissance de la technologie pour relever les défis mondiaux. Cet événement est une occasion unique de découvrir les grandes tendances, les technologies et les débats qui stimulent la communauté mondiale en ces temps de crise. C’est également une magnifique opportunité d’écouter les leaders de l’industrie, les représentants du gouvernement et les influenceurs technologiques.

Regroupant cette année les CES Unveiled Paris et Amsterdam, l’événement s’est tenu le 15 octobre dernier en format entièrement digital.

Plusieurs tables rondes se sont succédées avec, comme fil rouge, le rôle des technologies pour accompagner les entreprises à faire face à l’incertitude et les rendre plus résilientes dans un contexte de défis mondiaux stratégiques.

A cette occasion Benoît COQUART, Vice-Président de la FIEEC en charge du Bâtiment & PDG de Legrand, s’est exprimé sur le thème “Leadership during Disruptive Times” avec un retour d’expérience sur la gestion de la crise sanitaire et le rôle joué par les technologies pour y faire face.

Pour voir l’intervention en replay, rendez-vous ici.