La FIEEC est partenaire de l’édition 2021 des Rencontres Internationales de la French Tech (RIFT) de Business France qui aura lieu le mercredi 17 novembre prochain.

Malgré le contexte, les entreprises de la French Tech ont montré en 2020 et 2021 leur dynamisme, leur agilité et leur résilience, notamment à l’export. Beaucoup d’entre elles ont réussi à saisir des opportunités liées à l’accélération importante de la digitalisation des économies.

La French Tech semble aujourd’hui en en pole position européenne pour la reprise. Evolution positive de l’activité export, climat des affaires favorable, levées de fonds record et nouvelles licornes… autant de signaux positifs qui semblent présager de la capacité de l’écosystème à continuer son accélération en 2022.

Au programme :

  • Une plénière centrée sur un état des lieux de la tech dans le monde et des opportunités émergentes à saisir, avec la présence dans le panel de Clara CHAPPAZ, nouvelle Directrice de Mission French Tech,
  • Des ateliers qui s’intéressent à maitriser ses risques à l’international avec un zoom sur les Etats-Unis et les perspectives à l’international du très haut débit,
  • Des RDV en one-to-one (physiques ou virtuels) avec plus d’une quinzaine d’experts pays et tech sur le Nigeria, la Turquie, la Suisse, l’Allemagne, les Etats-Unis, l’Espagne, le Portugal, le Danemark, l’Islande, la Finlande, l’Estonie, la Suède, la Roumanie, la Cote d’Ivoire, l’Autriche, la Pologne, le Moyen-Orient, le Royaume-Uni et l’Irlande.

 

 

Plus que la reprise, c’est la conquête que visent aujourd’hui les entreprises innovantes françaises. Participer à l’émergence de leaders technologiques européens en aidant les entreprises à se projeter de nouveau à l’international plus rapidement et plus efficacement. Tel est l’objectif des RIFT 2021 !

 

Inscrivez-vous par ici sans tarder.

 

Pour cette édition 2021, la FIEEC a eu le plaisir de renouveler son partenariat auprès de CES Unveiled Paris qui s’est tenu le 19 octobre dernier au Palais Brongniart.

En présence de Cédric O, Secrétaire d’Etat chargé de la Transition numérique et des Communications électroniques, cela a été l’occasion de montrer de quelle manière l’innovation contribue à une plus grande durabilité. « C’était formidable de vivre cette passion et de partager des points de vue sur le rôle clé que l’industrie technologique peut et doit jouer dans la création d’un avenir meilleur » a déclaré Gary Shapiro, Président de la Consumer Technology Association (CTA).

Depuis plus de 50 ans, le CES est la scène mondiale de l’innovation. Plus de 150 startups de France et des Pays-Bas ont d’ailleurs rejoint Eureka Park cette année, en plus des 1100 entreprises qui se sont engagées à exposer à Las Vegas.

Depuis que les startups françaises ont fait leurs débuts au CES 2014, leur nombre est passé de plusieurs dizaines à plus de 300 en 2020.

Treize lauréats du CES 2022 Innovation Award de France ont enfin été annoncées, allant des technologies portables axées sur la santé et des technologies vertes à l’éco-conception et à l’énergie intelligente. Ces innovations incarnent en quelque sorte l’idéal du Président de la République, Emmanuelle Macron, de « la technologie au service du grand nombre […] pour le bien commun ».

A n’en pas douter, le CES 2022 offrira aux entreprises du monde entier, et de toutes tailles, l’opportunité de lancer leurs produits, de créer des marques et de former des partenariats.

Visitez sans tarder le site du CES Tech.

Dans le contexte de crise sanitaire qui a mis l’ensemble du pays à rude épreuve, une mission d’information sur la résilience nationale a été engagée le 30 juin 2021 à l’Assemblée nationale sur les moyens d’anticiper et de s’armer face à de nouvelles menaces.  Et ce à tous les niveaux de l’organisation – sur le plan de l’ingénierie, de la logistique et des moyens mobilisés – avec l’éclairage des acteurs du territoire, soignants, entrepreneurs, industriels, force de l’ordre et associations.

Cette mission s’attache à analyser les principaux risques qui pèsent sur le pays – parmi lesquels les ruptures d’approvisionnements en énergie, le risque cyber, biologique et sanitaire ou encore les risques naturels et technologiques.. – et à évaluer la capacité des institutions, de la société mais également de l’économie et des citoyens à y faire face.

Le 15 septembre dernier, le président de la FIEEC M. Laurent TARDIF est donc intervenu pour rappeler le soutien sans faille des industries électro-technologiques pour permettre à notre pays d’être plus résilient face à une crise. D’abord, en anticipant les risques et en investissant pour être prêt le jour venu. Ensuite en maintenant les capacités de production actives et proches du territoire national, autant que possible. En soutenant en permanence l’innovation, notamment sous l’impulsion de la commande publique dans le cadre de la passation des marchés. Et enfin en misant sur la capacité de maintenance, en termes de qualité constante des équipements, de sécurité mais également de formation des professionnels. L’occasion également de rappeler combien les entreprises de l’électro-technologie s’engagent dans des objectifs de décarbonation ambitieux.

Pour visionner l’intervention de la FIEEC, accédez au replay de la table ronde (03 :20 :32’)

Après l’annulation de la précédente édition, Global Industrie revient avec plus d’ambitions que jamais. Et avec la volonté première d’aider les entreprises, et leur écosystème, à renouer avec la croissance !

Pour faciliter le parcours des visiteurs, l’édition 2021 de Global Industrie inaugure une nouvelle sectorisation composée de 15 univers, regroupant les équipements, les savoir-faire, les matières premières et les machines.

La Filière Electronique, au carrefour de la quasi-totalité des univers, occupe cette année une partie du Hall 6 avec 73 exposants représentants les différents métiers et compétences de cette industrie qui pèse 15 milliards d’euros et génère 80 000 emplois directs/170 000 emplois indirects.

Cet univers électronique accueille les entreprises exerçant leurs talents dans 4 domaines :

  • Les composants, actifs, passifs, électromécaniques, fils et câbles, leurs fabricants et distributeurs,
  • Les équipements nécessaires à la production de cartes et systèmes électroniques et leurs consommables,
  • Les périphériques et accessoires tels que les capteurs et appareils de contrôle et de test,
  • Les savoir-faire et la fabrication couvrant l’industrialisation, la fabrication de prototypes, de sous-ensembles ou ensembles complets électroniques, électromécaniques, mécatroniques, les activités de test, le bobinage, l’usinage, etc.

Au cœur de cet univers, les visiteurs seront fortement attirés par le Village électronique sous la bannière du CSF Electronique – Comité Stratégique de la Filière électronique situé au :

 

Stand institutionnel 6C84

Occupé par la FIEEC, le CSF Electronique et les syndicats ACSIEL, SPDEI et SNESE

Un programme riche de conférences et de rencontres in situ sera proposé tout au long du Salon.

Nous vous y attendons nombreux !

Pour téléchargez le programme, cliquez ici.

Pour la 11ème édition, le Prix FIEEC CARNOT de la Recherche Appliquée récompense des chercheurs ayant mené, avec une PME ou une ETI, un partenariat de recherche ayant eu un réel impact économique (i.e. augmentation du chiffre d’affaires, création d’emploi, etc.).

C’est également l’occasion pour ces entreprises de valoriser leurs partenariats avec des structures de recherche publiques, à l’occasion des Rendez-vous Carnot à Lyon au Centre des Congrès, le 18 novembre 2021.

_____

Dépôt des candidatures auprès de Emmanuelle Legrand : elegrand@fieec.fr

Date limite de dépôt des candidatures : jeudi 21 octobre 2021 à 17h00

Pour toute autre demande concernant le concours, merci de contacter Jacques Larrouy : jacques.larrouy@aicarnot.fr

___

Consulter le règlement

Accéder au dossier de candidature (format Word modifiable)

Voir le Flyer

_____

Pour consulter le site du réseau Carnot : https://www.instituts-carnot.eu/

Pour plus d’informations sur les Rendez-vous Carnot : https://www.rdv-carnot.com

Comme vous le verrez, le bilan de l’activité 2020/2021 de la FIEEC confirme la poursuite des actions engagées, et le lancement de nouveaux projets, tout en maintenant un lien étroit avec nos adhérents et nos différents interlocuteurs (décideurs publics, administration, médias, partenaires publics ou privés..) autour de 3 axes clés :

  • Agir au service de la société
  • Transformer par le numérique
  • Faire réussir nos industries

Nous avons continué à imaginer des projets pour toujours mieux servir nos adhérents ; consolider voire élargir nos partenariats ; continuer à faire fonctionner nos instances statutaires en adaptant nos processus de travail et de décision grâce aux outils numériques. En mettant en place une communication dématérialisée avec la publication de e-magazines, de guides pratiques numériques, de flash d’informations réguliers ou encore de webinaires ou plateformes d’échanges adaptés au contexte.

Autant d’activités qui répondent à notre raison d’être : représenter, rassembler et accompagner les acteurs du secteur, ainsi que leurs entreprises, pour assurer les bonnes conditions d’exercice de leur activité et de leur développement. Une année particulière donc, et pleine de défis, qui n’a fait que conforter le rôle et l’utilité des corps intermédiaires que nous représentons !

Accédez au rapport d’activité 2020/2021 de la FIEEC pour revivre les temps forts de nos actions.

La FIEEC est ravie de la reconnaissance des industriels français des électrotechnologies pour cette deuxième édition de la Grande Exposition du Fabriqué en France au Palais de l’Elysée, les 3 et 4 juillet prochains. Pendant ces 2 jours, l’Excellence sera mise à l’honneur avec les entreprises qui représentent le fleuron de la fabrication française !

Sur les 2325 candidatures reçues, le comité de sélection notamment composé de la ministre déléguée chargée de l’Industrie et du ministre délégué chargé des Petites et Moyennes Entreprises, a retenu 126 produits fabriqués en France dont 15% issus de l’électrotechnologie. Parmi lesquels : Auer, Brandt, Etna France, Lacroix City, Silec Cable (entité Prysmian Group), Sofi Groupe, Soitec, X-Fab…

Partout en France, et plus particulièrement dans 11 régions métropolitaines et d’Outre-mer, des entrepreneurs et ingénieurs issus de notre filière ont été sélectionnés pour leur création, invention, innovation qui façonne la vie et le quotidien des Français ! Ce large maillage territorial démontre la richesse et la diversité de notre tissu industriel, qui s’inscrit au cœur de nos territoires tout en donnant naissance à des champions de l’export dont nous pouvons être fiers.

Cette formidable vitrine qu’est le Fabriqué en France est  également un excellent moyen d’inciter les jeunes à s’engager dans les métiers de l’industrie qui sont l’une des réponses positives aux défis énergétiques et numériques.

Retrouvez l’intégralité du communiqué de presse de la FIEEC, ainsi que la liste exhaustive des produits sélectionnés.

Cette première édition HORIZONS HYDROGENE qui se tiendra au Centre de conférences Pullman Paris Bercy, dont la FIEEC est partenaire, se positionne comme le congrès premium sur le marché de l’Hydrogène en France. Avec 48h d’interventions, il s’agit d’une véritable opportunité de s’informer, débattre, faire une veille complète sur les dernières innovations et projets en cours sur ce marché en pleine ébullition.


L’Hydrogène en France – un potentiel en développement
Il devient évident que les énergies renouvelables vont prendre de l’ampleur et que le déploiement d’un modèle énergétique décentralisé est en cours pour répondre à l’objectif national, européen et même international de décarbonation. L’hydrogène suscite de plus en plus d’intérêt, et face à l’impact croissant de ce marché, il est essentiel pour les décideurs d’entreprise d’en comprendre la richesse et le potentiel de développement.


Le nouveau temps fort des professionnels de l’hydrogène
Le Congrès a vocation à devenir un véritable lieu d’échanges et d’expertise entre industriels, experts-chercheurs, porteurs de projets, investisseurs publics et privés, consultants, institutionnels, utilities et énergéticiens, pour avoir un panorama complet des perspectives de ce marché en pleine structuration.

500 professionnels sont attendus pour suivre les débats du congrès. Plus d’une centaine de speakers de haut niveau et d’expertise représentant les principaux acteurs du marché et de l’énergie seront présents à notre tribune ainsi que sur nos 3 scènes en salles thématiques.

Sachez enfin que les entreprises adhérentes aux syndicats de la FIEEC peuvent bénéficier de tarifs préférentiels (remise sur les FULL PASS Conférence et les Pass Horizons). N’hésitez pas à vous rapprocher de notre service communication pour en bénéficier : communication@fieec.fr.

 

Pour en savoir plus : https://horizons-hydrogene.com/

Chef-d’œuvre du Musée d’Art Moderne de Paris et l’une des plus grandes œuvres du monde, la Fée Électricité de Raoul Dufy (1877-1953) a été restaurée en 2020. Grâce aux outils numériques développés dans le cadre du partenariat avec la FIEEC, le public pourra bientôt en redécouvrir sa richesse.

Une expérience immersive

À partir d’octobre 2021, deux dispositifs d’exploration de l’œuvre en réalité augmentée seront développés pour offrir gratuitement aux visiteurs une nouvelle expérience de la Fée Électricité, plus immersive, pour mieux comprendre la portée scientifique et sociétale de l’œuvre de Dufy.

Ce projet de médiation numérique conçu comme un véritable dialogue entre Arts et Sciences, avec la participation exceptionnelle d’Etienne Klein, est né d’un partenariat inédit entre le Musée d’Art Moderne (MAM) et la Fédération des industries électriques, électroniques et de communication (FIEEC) au travers de son think tank le Club Rodin, constitué d’experts scientifiques.

Un projet soutenu par de nombreux mécènes

Dès l’origine du projet, la FIEEC et le Club Rodin, ont contribué au contenu du dispositif par un important apport scientifique, tout en mobilisant leur réseau et leur générosité.

Autofinancé à 100 % par des particuliers, des entreprises et une fondation, il s’agit de faire redécouvrir au public ce chef-d’œuvre sous des angles inexplorés jusqu’à présent, à travers sa dimension artistique, technologique mais également scientifique et sociétale.

Parmi les Mécènes : la FIEEC, Rexel, Nexans France, Prysmian group, Techdata, Legrand, la FFIE/FFB, ainsi que plusieurs particuliers…

Regarder la Fée Électricité aujourd’hui

Les notions de progrès, de futur résonnent avec cette œuvre, qui invite éternellement le visiteur à renouveler son regard. L’œuvre de Raoul Dufy est en effet un véritable pont entre les technologies développées au fil des siècles (et de façon plus intense au début du XXe) et notre époque actuelle, où l’effervescence technologique est perceptible chaque jour.

À retenir

Lancement du projet de médiation numérique : 29 septembre 2021

Grâce à des animations de réalité augmentée sur tablette, 3 parcours seront proposés aux dont un parcours scientifique autour de 22 savants et de leurs inventions. Parallèlement, un site dédié à la Fée Electricité invitera le public à en apprendre encore plus sur cette œuvre et sur les 108 savants représentés sur la fresque, grâce à un outil d’exploration en 360°.

Colloque Arts et Sciences : 30 septembre 2021

Ce colloque réunira des spécialistes de la science et de l’histoire de l’art, pour dialoguer autour des liens entre ces deux disciplines. Parmi les intervenants : Gérard Mourou, prix Nobel de Physique 2018, et Etienne Klein, physicien et philosophe des sciences. Le colloque sera diffusé en direct sur les plateformes vidéo et sur le site dédié à la Fée Électricité.

 

Retrouvez l’intégralité du communiqué de presse du MAM.

Un peu plus d’un an après le début de la pandémie, le secteur industriel français a su prouver sa flexibilité et sa robustesse. Malgré des premiers mois difficiles, les acteurs industriels ont su s’appuyer sur leurs atouts pour préparer l’avenir. Entre relocalisation, transition énergétique et digitalisation, les défis sont nombreux.

Dans une interview croisée pour la Filière 3e, Laurent Tardif, président de la FIEEC, et Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée chargée de l’Industrie, dressent un premier bilan de cette pandémie sur le secteur industriel et mettent en avant les atouts de la France pour transformer et densifier son tissu industriel.

L’occasion pour la ministre de rappeler à quel point « l’industrie est la colonne vertébrale de notre économie » en portant « l’essentiel de nos exportations et de notre innovation ». Et de préciser l’ambition de notre pays « d’être la première économie décarbonée du monde » et « de devenir un leader mondial des technologies vertes ».

Pour Laurent Tardif, la crise du Covid est sans conteste « un puissant révélateur » qui a démontré « la robustesse d’une économie (qui) repose sur des infrastructures efficaces et sur la maîtrise de ses approvisionnements ». Il précise également que l’atteinte des objectifs que notre pays s’est fixé suppose une « mise à disposition de financements ciblés, suffisamment importants et rapides, pour soutenir les enjeux d’innovation » tout en favorisant une « surveillance du marché effective » afin d’éviter les concurrences déloyales.

Retrouvez l’intégralité de l’interview sur le site de la Filière3e.