Les métiers de la fibre optique ont de l’avenir !

Avec un pic d’emplois en 2022 où près de 27 000 personnes devront être mobilisées pour déployer la fibre optique en France et des besoins qui restent forts jusqu’en 2024, des mesures de soutien au recrutement et à la formation sont nécessaires afin d’assurer une moyenne d’environ 7 000 recrutements par an jusque 2023 et répondre à cette demande.

C’est l’un des enjeux de l’étude présentée le 15 septembre 2020 lors du colloque de clôture de l’Engagement pour le Développement de l’Emploi et des Compétences (EDEC) « Fibre Optique »*.

Comme le précise son président, M. Marc Leblanc « l’EDEC Fibre Optique que nous clôturons aujourd’hui a permis de mobiliser la filière sur les problématiques d’emploi et de formation. Il est important de conserver cette dynamique pour poursuivre l’accélération des déploiements et se projeter vers les métiers et les emplois numériques du futur. »

Et ce d’autant plus que les infrastructures numériques, et notamment la fibre optique, répondent aux nouveaux usages (télétravail, télémédecine…) qui ont émergé avec la crise sanitaire. On fait face à « une augmentation de 7 à 8,3 millions d’abonnés à la fibre au 1e semestre 2020 » indique M. Marc Leblanc, ce qui représente un défi majeur en termes de formation et de recrutement des professionnels qui déploieront ces solutions.

Les résultats détaillés de l’étude et les recommandations pour répondre aux enjeux qu’ils soulèvent pour l’emploi et les compétences des professionnels de la fibre optique sont disponible sur le site d’objectif fibre

* signé entre le Ministère du Travail, l’Agence Nationale de la Cohésion des Territoires, les branches (FFB, FNTP, UIMM, HumApp), les fédérations professionnelles membres d’Objectif Fibre (FFIE, FFTélécoms, FIEEC, InfraNum, SERCE) et les OPCO (Constructys, OPCO2i et AKTO).

Téléchargez l’intégralité du communiqué de presse en cliquant ici.

Retrouvez le programme de l’événement en cliquant ici.