Paris, le 4 juillet 2019 — A l’occasion de son Assemblée Générale Événementielle qui s’est tenue ce jour sur le thème « TECH for GOOD : quel rôle pour les technologies dans les transformations sociétales », la Fédération des Industries Électriques, Électroniques et de Communication (FIEEC) a donné la parole à des dirigeants industriels et à des personnalités institutionnelles engagés pour l’innovation technologique au service de l’intérêt général.

« Avec cet événement, nous affirmons une fois encore notre engagement sans faille et notre conviction profonde en faveur de l’efficacité énergétique, d’une économie plus circulaire, d’un bâtiment plus durable et connecté, ou encore d’une confiance numérique plus solide. La technologie d’aujourd’hui, et encore davantage celle de demain, doit être au service de l’humain. » a souligné Gilles SCHNEPP, Président de la FIEEC, dans son propos introductif.

Sont ensuite intervenus Marie-Laure DENIS, Présidente de la CNIL ; Pierre-André DE CHALENDAR, PDG du Groupe Saint-Gobain ; Patrick POUYANNÉ, PDG du Groupe Total ; et André LOESEKRUG-PIETRI, porte-parole de la Joint European Disruptive Initiative (J.E.D.I).

L’engagement TECH for GOOD de la profession a notamment été illustré avec la diffusion d’un film réalisé par Electriciens sans Frontières montrant comment l’ONG, dont la FIEEC est partenaire et à laquelle de nombreuses entreprises industrielles contribuent, agit pour faire de l’accès à l’énergie un levier de développement humain et économique au service des populations les plus démunies.

La diversité homme-femme a également été abordée. Ainsi, Marie-Sophie PAWLAK, Présidente de « Elles bougent » a officiellement lancé le coup d’envoi du partenariat de l’association avec la FIEEC. « C’est un honneur de compter la FIEEC parmi nos partenaires, et de voir que cette grande Fédération industrielle se mobilise pour faire découvrir aux jeunes filles les secteurs, les métiers et comment s’y former. Nous partageons tous cet engagement en faveur de l’attractivité des métiers passionnants d’ingénieurs et de techniciennes et remercions d’avance les marraines de la FIEEC qui se mobiliseront pour combattre les stéréotypes et faire venir tous ces talents vers l’industrie. » a indiqué Mme PAWLAK. Une délégation d’étudiantes mobilisées par l’association était présente, l’occasion pour elles d’être sensibilisées aux enjeux d’une profession qui travaille à renforcer la mixité dans les entreprises des secteurs industriels et technologiques.

A l’issue de l’Assemblée Générale Événementielle, le rapport d’activité annuel 2018-2019 de la FIEEC a été remis aux participants. Retraçant les travaux menés par la Fédération sur les grands dossiers qui entrent dans son périmètre, il est consultable sur ce lien.

Contact presse :

Julie BAGDIKIAN

Cheffe du Service Communication

01 45 05 70 57 – 06 26 90 14 49

jbagdikian@fieec.fr

 

La Fédération des Industries Electroniques, Electroniques et de Communication (FIEEC)

La Fédération des Industries Électriques, Électroniques et de Communication rassemble 29 organisations professionnelles des industries de l’électricité, de l’électronique et de la communication, dont 22 adhérents et 7 membres associés. Ensemble, les membres de la FIEEC représentent 3 000 entreprises qui emploient 400 000 salariés et réalisent 100 milliards d’euros de chiffre d’affaires sur le territoire national, dont 42% à l’export. La FIEEC est membre de l’association européenne Orgalim, de France Industrie, du Medef, de la CPME et de l’UIMM.

Télécharger le communiqué de presse

Télécharger le communiqué de presse

La filière électrique, sous l’égide des Ministères du Travail et de la Transition écologique, a lancé une étude prospective sur les emplois et compétences de la filière électrique en présence des principaux acteurs concernés (entreprises, salariés, étudiants, élus, fédérations…).

 

Télécharger le communiqué de presse

La commande publique représente une part importante du PIB de la France (8% en 2016) et constitue un facteur de croissance pour les PME. Ainsi, le montant des marchés de l’État attribués aux PME s’élève à 6,45 milliards d’euros.

Pourtant, le droit de la commande publique était jusqu’à maintenant morcelé en une trentaine de textes législatifs épars, ce qui complexifie considérablement sa lisibilité pour les acheteurs et entreprises qui doivent l’appliquer au quotidien. Dès 1997, les pouvoirs publics ont entrepris des chantiers successifs de codification du droit de la commande publique. Sans succès. Il faudra attendre la transposition des directives européennes de 2014 pour entrer dans une véritable démarche de rationalisation et de modernisation du droit de la commande publique.

Au terme d’un chantier de 24 mois, le code de la commande publique voit enfin le jour et entre en vigueur ce jour, 1er avril 2019. Organisé selon la chronologie de la vie du contrat, de sa préparation à son exécution, le code est une « boîte à outils » pour les acteurs de la commande publique puisqu’il est adapté à l’utilisation quotidienne des praticiens. A la clef : accessibilité et efficacité de la commande publique et renforcement de la sécurité juridique des contrats.

Constitué de 1 700 articles, le code de la commande publique devra être maîtrisé d’ici quelques semaines et s’appliquera aux procédures de marchés publics passées à compter du 1er avril. Pour en faciliter son appropriation par les entreprises, l’AFNUM, en partenariat avec la FIEEC, a tenu une matinale d’échange le 12 mars. Voici une liste des outils et guides pratiques identifiés à cette occasion et qui permettent de faciliter la compréhension de la commande publique.

  • Le document unique de marché européen (DUME) n’est pas obligatoire selon les derniers guides de la DAJ de Bercy relatifs à la dématérialisation des marchés publics (janvier 2019/V3). Cependant, les acheteurs doivent accepter les DUME électroniques envoyés par les entreprises. L’AFNUM et la FNTP ont préparé une version annotée et commentée du DUME pour accompagner les entreprises dans leurs démarches, disponible ici.
  • De nombreux guides pratiques sont proposés par la direction des affaires juridiques des ministères économique et financier et par le MEDEF pour faciliter l’accès et la compréhension de la commande publique aux entreprises.

Guide très pratique 2018 de la dématérialisation des marchés publics (Acheteurs)

Guide très pratique 2018 de la dématérialisation des marchés publics (Opérateurs Economiques)

Guide des bonnes pratiques partagées dans les marchés publics

Dématérialisation et numérique dans les marchés publics – nouveau guide medef

Guide « Regards croisés MINDEF-MEDEF – 2016 : nouvelle réglementation de l’achat public »

  • Les cinq cahiers des clauses administratives générales fixant les dispositions applicables à chaque catégorie de marchés sont consultables ici. Ils feront l’objet de travaux de remaniement à partir d’avril 2019 et le principe d’un sixième CCAG est en cours de réflexion.

Paris, le 22 mars 2019 — A l’occasion de sa première Réunion Générale, le Comité Électrotechnique Français (CEF) a élu Gilles NATIVEL, ENEDIS, à sa Présidence. Il succède à Patrick BERNARD, Schneider Electric.

Le Comité Électrotechnique Français regroupe les industriels du secteur électrique et électronique, des producteurs et fournisseurs d’électricité, les gestionnaires des réseaux électriques, des organismes d’évaluation de la conformité, les installateurs électriciens, des organismes techniques, des utilisateurs et intégrateurs du secteur électrotechnique. Le CEF est, au sein d’AFNOR, le comité en charge de représenter les intérêts de la France dans les instances internationales et européennes de normalisation des électrotechnologies. Il s’inscrit ainsi pleinement au cœur du dispositif national de normalisation.

« Le Comité Électrotechnique Français, porté auparavant par l’Union Technique de l’Electricité (UTE) et aujourd’hui par AFNOR, est animé par la volonté de valoriser la filière, et porte plusieurs objectifs – techniques, industriels, financiers – qui seront au cœur de la feuille de route de ma présidence » souligne Gilles NATIVEL. « Nous continuerons à œuvrer dans le domaine de la normalisation pour renforcer l’influence de notre industrie à l’international, permettre le développement des politiques industrielles, améliorer l’interopérabilité des systèmes futurs, veiller à une concurrence élargie et loyale, améliorer et stimuler la compétitivité de l’industrie électrotechnique nationale, et enfin maîtriser les coûts, les délais, la qualité, les risques. Nos travaux porteront également sur les nouveaux enjeux sociétaux au service de la transition énergétique et de la transformation numérique : santé, sécurité, environnement, responsabilité sociétale des entreprises. »

L’élection du Comité du CEF a été suivie d’un temps d’échange et d’information sur les évolutions récentes dans l’organisation de la normalisation des électrotechnologies et les aspects économiques, ainsi que par une table ronde autour des grands enjeux de la filière. Le CEF a réitéré son engagement pour la compétitivité des entreprises du secteur électrotechnique, et rappelé que les normes représentent un levier stratégique pour l’industrie française des électrotechnologies, au service du renforcement de son rayonnement économique à travers le monde.

A également été confirmé Stéphane DUPRE LA TOUR, EDF, en qualité de Représentant de la Filière au Conseil d’Administration d’AFNOR.

Les 16 Membres des Collèges du Comité représentent les entreprises et organismes suivants :

EDF, ENEDIS, ENGIE, Familles de France, FFIE, FIEEC, FIF, LCIE, LNE, Renault, RTE, SERCE, SNCF.

Pour en savoir plus, avec ce lien : https://normalisation.afnor.org/

Contact presse :

Julie BAGDIKIAN

Cheffe du Service Communication

Fédération des Industries Électriques, Électroniques et de Communication

01 45 05 70 57 – 06 26 90 14 49

jbagdikian@fieec.fr

Paris, le 22 mars 2019 — A l’occasion de la 9ème édition de la Semaine de l’Industrie, pour laquelle Pôle emploi organise plus de 500 actions sur l’ensemble du territoire, La Fédération des Industries Électriques, Électroniques et de Communication (FIEEC), en partenariat avec Pôle emploi et l’Union des Industries et Métiers de la Métallurgie (UIMM), lance son premier rendez-vous « Conseillez l’industrie ! ».

Durant cette matinée d’échanges, réservée aux conseillers Pôle emploi, des experts des industries électriques, électroniques et du numérique présenteront les spécificités des métiers de ces filières, les compétences demandées et les formations adaptées. L’événement a reçu la labellisation Semaine de l’Industrie pilotée par le ministère de l’Économie et des Finances via la Direction générale des entreprises (DGE).

« Dans un contexte particulièrement évolutif, les entreprises de nos secteurs d’activité sont en recherche permanente de nouvelles compétences pour accompagner les mutations technologiques qui constituent une formidable opportunité pour nos industries » souligne Patrick BERTRAND, Vice-Président numérique de la FIEEC. « Il est essentiel que ces nouveaux métiers soient valorisés auprès de ceux qui sont les mieux à même d’orienter un public en recherche d’emploi et/ou de formation. Ce rendez-vous que nous espérons reconduire chaque année, a aussi pour objectif de mettre en valeur et de renforcer l’attractivité des métiers de l’industrie d’aujourd’hui, à la fois moderne, innovante, créative et ambitieuse. »

« Dans l’industrie, 50,3% des entreprises ayant le projet d’embaucher en 2019 nous disent anticiper des difficultés de recrutement » précise Catherine POUX, directrice du service aux entreprises de Pôle emploi. « Cette situation s’explique notamment par une méconnaissance du secteur qui a fortement évolué. Nous sommes aux côtés des entreprises pour le faire connaître et le valoriser auprès de demandeurs d’emploi grâce à notre opération #VersUnMétier. L’industrie est d’ailleurs le premier secteur soutenu aux côtés du commerce et de la restauration. Ce nouveau rendez-vous, « Conseillez l’industrie », représente un outil supplémentaire pour permettre à nos conseillers d’accompagner durablement les demandeurs d’emploi vers ce secteur. »

L’événement s’inscrit dans le cadre de la 9ème édition de la Semaine de l’Industrie qui mobilise de nombreux acteurs partout en France. Visites d’entreprises, job dating, forums métiers, web-conférences, interventions en milieu scolaire, forum des métiers, expositions…, ce rendez-vous national contribue à renforcer l’attractivité de nos industries et de nos métiers.

La Fédération des Industries Electroniques, Electroniques et de Communication (FIEEC)

La FIEEC est une Fédération de l’industrie qui rassemble 22 syndicats professionnels dans les secteurs de l’électricité, de l’électronique et du numérique (biens de consommation, biens intermédiaires et biens d’équipement). Les secteurs qu’elle représente regroupent 3 000 entreprises (dont 87% de PME et d’ETI), emploient 400 000 salariés et réalisent 100 milliards d’euros de chiffre d’affaires sur le territoire national dont 40% à l’export. La FIEEC est membre de l’ORGALIME, de France Industrie, du MEDEF, de la CPME et de l’UIMM.

Pôle emploi

Pôle emploi est l’opérateur public de référence du marché de l’emploi. Dans le cadre de sa mission de service public, l’établissement s’engage à garantir l’accompagnement des demandeurs d’emploi dans leur recherche d’emploi et à répondre aux besoins de recrutement des entreprises. Pôle emploi s’appuie sur 902 agences de proximité et relais, 145 agences de services spécialisés et 67 plateformes de services. Le site pole-emploi.fr reçoit 45,3 millions de visites par mois.

Union des Industries et Métiers de la Métallurgie (UIMM)

L’UIMM représente 42 000 entreprises industrielles, celles de la métallurgie et de la transformation des métaux, de la mécanique, de l’automobile, de la construction navale, et de l’aéronautique, celles du spatial et du ferroviaire, de l’électrique et de l’électronique, du nucléaire et enfin des équipements ménagers. L’UIMM s’appuie sur un réseau de 10 fédérations professionnelles et 59 chambres syndicales territoriales. Pilote du premier réseau privé en matière de formation technique et industrielle, l’UIMM accompagne au plus près de leurs besoins l’ensemble des entreprises industrielles dans la recherche des compétences nécessaires à leur développement. Fin juin 2016, l’UIMM a fait évoluer son identité en l’adossant à La Fabrique de l’Avenir, démarche collective des fédérations de l’industrie pour porter, auprès des Français, le message positif d’une industrie de solutions. L’UIMM La Fabrique de l’Avenir veut témoigner du rôle moteur qu’elle entend jouer au service de l’industrie et des Français. www.uimm.lafabriquedelavenir.fr – @uimm

Contacts presse :

FIEEC

Julie BAGDIKIAN

Chef du Service Communication

01 45 05 70 57 – 06 26 90 14 49

jbagdikian@fieec.fr

Pôle emploi

Loran HARMAND

Attaché de presse

06 18 04 31 07

loran.harmand@pole-emploi.fr

Bruno LE MAIRE signe le contrat stratégique de la
filière industrie électronique 2019 – 2022

Télécharger le communiqué de presse