Dans le contexte de crise sanitaire qui a mis l’ensemble du pays à rude épreuve, une mission d’information sur la résilience nationale a été engagée le 30 juin 2021 à l’Assemblée nationale sur les moyens d’anticiper et de s’armer face à de nouvelles menaces.  Et ce à tous les niveaux de l’organisation – sur le plan de l’ingénierie, de la logistique et des moyens mobilisés – avec l’éclairage des acteurs du territoire, soignants, entrepreneurs, industriels, force de l’ordre et associations.

Cette mission s’attache à analyser les principaux risques qui pèsent sur le pays – parmi lesquels les ruptures d’approvisionnements en énergie, le risque cyber, biologique et sanitaire ou encore les risques naturels et technologiques.. – et à évaluer la capacité des institutions, de la société mais également de l’économie et des citoyens à y faire face.

Le 15 septembre dernier, le président de la FIEEC M. Laurent TARDIF est donc intervenu pour rappeler le soutien sans faille des industries électro-technologiques pour permettre à notre pays d’être plus résilient face à une crise. D’abord, en anticipant les risques et en investissant pour être prêt le jour venu. Ensuite en maintenant les capacités de production actives et proches du territoire national, autant que possible. En soutenant en permanence l’innovation, notamment sous l’impulsion de la commande publique dans le cadre de la passation des marchés. Et enfin en misant sur la capacité de maintenance, en termes de qualité constante des équipements, de sécurité mais également de formation des professionnels. L’occasion également de rappeler combien les entreprises de l’électro-technologie s’engagent dans des objectifs de décarbonation ambitieux.

Pour visionner l’intervention de la FIEEC, accédez au replay de la table ronde (03 :20 :32’)